Pratiques des transes : auto induite, autohypnose créative et en psychopathologie - DESU


Présentation de la formation

Cette formation est le volet pratique du DU « Etude des transes et des états de conscience modifiés ». Il propose de mettre en application pour soi les bénéfices d’un ou plusieurs états de transe, avec pour finalité de pouvoir faire évoluer sa pratique professionnelle, de gagner en acuité clinique et de créer un espace créatif de rencontre thérapeutique médiée par la transe.

Après un tronc commun, le DESU offre la possibilité de se former à un ou plusieurs des champs suivants : 1/ l’autohypnose créative, 2/ la transe auto-induite, 3/ modalités d’intervention spécifiques dans un contexte de transe pathologique (dissociation traumatique, troubles somatiques complexes et inexpliqués, productions délirantes et hallucinatoires…). 

Note : « Nous définissons la transe comme : un état de conscience qui se trouve provisoirement modifié par un élément de contexte qui s’impose à une personne, et qui vient modifier soudainement la perception que cette personne a de la réalité. Cette modification est perçue par le sujet comme inhabituelle en nature et/ou intensité ; elle peut être le fait : 

  • d’un événement particulier inattendu (comme la survenue d’un incident) 
  • ou être le fait d’un événement anticipé et ritualisé (comme une rencontre thérapeutique impliquant une pratique telle que l’hypnose).

La transe est un état de conscience modifié qui inclus un élément de brusquerie. Autrement dit, un événement qui fait perdre les points de repères habituels du sujet en bousculant ses sens (sa façon de percevoir la réalité), le plongeant dans un ressenti inhabituel, atypique, et transitoire. Cet événement peut être soudain ou anticipé, unique ou répété, relever de circonstances normales ou pathologiques. Dans tous les cas, c’est le sujet lui-même qui peut décrire l’état de transe dans lequel il est plongé (Bioy, 2021). 

 

 Objectifs

Objectifs du DESU :

  • Identifier les situations où une ou des pratiques de transe thérapeutique seraient une aide
  • Développer ses compétences en transe appliquée à soi pour améliorer sa posture profes-sionnelle, ses compétences cliniques, sa créativité et son intuition
  • Mettre en œuvre une démarche de prise en soins incluant des pratiques de transes lorsque cela est pertinent et selon la pratique choisie
  • Etablir des pistes d’amélioration en santé impliquant la mise en place de pratiques de transes

Publics concernés

Cette formation s’adresse à des personnes souhaitant inclure la pratique des transes au sein de leurs prises en charge thérapeutiques et/ou de leur activité de recherches :

  • Titulaires d’un titre de psychologue, professions médicales (médecins, sages-femmes, den-tistes), professions paramédicales (infirmières, kinésithérapeutes…).
  • Aux étudiants en cours de cycle (internes en médecine, / chirurgie / obstétrique, étudiants en master 2 de psychologie) ainsi qu’aux chercheurs titulaires d’un organisme de recherche reconnu dans le champ du médical ou des sciences humaines (INSERM, CNRS…).

 

Critères d’admission

  • soit sur titre (diplôme Bac + 3, Licence délivrée par une université française ou titre équivalent)
  • soit sur validation des acquis professionnels et personnels : la VAPP (décret de 2013) peut être accordée aux personnes ne remplissant pas les conditions pré-citées, après ex-posé de leurs motivations, centres d’intérêt, expériences, et étude de la cohérence de leur projet professionnel (remplir le dossier VAPP si nécessaire).

Pour l’accès au DESU , le DU « Etude des transes et des états de conscience modifiés » est obligatoire (sauf dérogation exceptionnelle de la commission pédagogique).

Le diplôme permet l’usage des outils spécifiques à l’approche thérapeutique avec les transes dans la pratique professionnelle en lien avec la santé (clinique et recherche). Il constitue un complément de pratique (apport de compétences).

Comité de pilotage :

  • Pr Antoine Bioy (enseignant chercheur univ. P8),
  • Pr Marie-Carmen Castillo (enseignante cher-cheure univ. P8),
  • Pr Khadija Chahraoui (enseignante chercheure univ. P8),
  • Dr Alexandre Cout-té (enseignant chercheur univ. P10),
  • Pr Mauricio Neubern (enseignant chercheur univ. Brasilia),
  • Dr Pierre de Oliveira (enseignant chercheur univ. Bourgogne),
  • Pr Alfonso Santarpia (ensei-gnant chercheur univ. Sherbrooke),
  • Corine Sombrun (auteure, ethnomusicienne),
  • Dr Audrey Vanhaudenhuyse (chercheure univ. Liège).

 

Enseignants-chercheurs titulaires et chargés d’enseignement vacataires (équipe en cours de constitution)

 

Intervenants non universitaires (équipe en cours de constitution)

Evaluation des enseignements

Mémoire (70% de la note) autour de sa pratique clinique utilisant les états de transes / états de conscience modifiés et soutenance (30%) de ce travail devant un jury de 3 personnes dont au moins un des responsables du diplôme : Prs Bioy et/ou Castillo.

Durée des évaluations : 7h

Diplôme délivré

Cette formation permet d’obtenir un diplôme d’études supérieures d’université (DESU ) de l’Université Paris 8 de niveau Baccalauréat + 4, « Pratiques des transes : auto induite, autohypnose créative, et en psychopathologie ».

Calendrier

Enseignements de janvier à décembre 2023
• Pas de cours en août
• Horaires : 9h30-12h30, 13h30-17h30

Candidature

Candidature ouverte aux personnes ayant suivi le DU Etude des transes et des états de conscience modifiés

  • Dates : De janvier à décembre 2023
  • Durée : 140 heures (tronc commun de 40h + 1 spécialité au choix de 100h) + 7 heures d’évaluation
  • Lieu de formation : université de Paris 8/ Seforex (Paris 10e)
  • Tarif : 3400 €
  • Informations : info-df(a)univ-paris8.fr

Notre conseil
Entamez vos démarches de demande de financement (en formation continue) en amont de votre candidature pédagogique, dans les 4 à 6 mois précédant le début de la formation.
Cette formation n’est pas éligible au CPF.