Violences faites aux femmes - DU

Diplôme d’Université de niveau Bac + 3


Présentation

  • Premier diplôme d’université consacré aux violences faites aux femmes,
  • Participe à la politique de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes,
  • Acquisition de compétences et connaissances interdisciplinaires,
  • Formation longue, constituée d’enseignements théoriques et d’ateliers favorisant l’échange et la participation.

Objectifs

Connaître et comprendre

  • les spécificités du processus d’installation et de développement des violences conjugales,
  • les différents modèles de compréhension, d’analyse et de traitement des violences faites aux femmes,
  • l’impact des violences et le retentissement psychologique sur la victime et sur l’enfant victime ou covictime
  • dans le cadre des violences conjugales,
  • l’état du droit applicable : droit civil et droit pénal, droit de la protection de l’enfance, droit interne et
  • droit international,
  • les règles applicables au secret professionnel,
  • les différentes formes de violences faites aux femmes.

Savoir mettre en oeuvre

  • les mesures spécifiques ou non spécifiques dans une situation de violence,
  • les préconisations thérapeutiques et éducatives,
  • la prise en charge et l’orientation des victimes.

 

Publics concernés

Ce diplôme d’Université « Violences faites aux femmes » a vocation à répondre aux attentes et aux besoins de tous les professionnels amenés à identifier, signaler et traiter des situations de violences.
Il s’adresse principalement aux intervenants :

  • dans les domaines de la santé (médecins, infirmiers, psychiatres, psychologues, personnels des établissements médico-sociaux, sages femmes, puéricultrices, conseillères conjugales…),
  • du champ social (éducateurs, assistants de service social, conseillères en économie sociale et familiale, responsables et bénévoles d’association…),
  • de l’éducation nationale (enseignants, personnels sociaux et de santé, conseillers principaux d’éducation, responsables d’établissement…),
  • de la justice (magistrats, greffiers, avocats, personnels de la Protection judiciaire de la jeunesse, de l’Administration pénitentiaire, la police et la gendarmerie…),
  • ainsi qu’aux agents des collectivités territoriales et de l’état chargés de mission pour les droits des femmes, pour la protection de l’enfance, pour la politique de la ville.

 Critères d’admission

  • soit être titulaire d’un diplôme d’état ou universitaire dans les domaines médical, paramédical, social, éducatif, psychologique, juridique, de l’animation,
  • soit sur validation des acquis professionnels et personnels sur justification d’au moins 3 années d’expérience professionnelle.

Dans les deux cas, après examen et sélection du dossier de candidature, puis entretien avec un (ou plusieurs) membre(s) de l’équipe pédagogique.

Intégration aux équipes et centres d’accueil en charge des femmes victimes de violences, spécialisation pour les magistrats, policiers et gendarmes, médecins, psychologues, chargés de mission droits des femmes…

Comité de pilotage

  • Alexandre LUNEL, Maître de conférence Droit de la santé, Directeur laboratoire
  • Ernestine RONAI, Responsable de l’Observatoire Départemental de Seine-Saint-Denis des violences envers les femmes, et ancienne coordinatrice nationale de la lutte contre les violences faites aux femmes au sein de la MIPROF
  • Edouard DURAND, Coprésident de la commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles envers les enfants, ancien Juge des enfants et Coordinateur pédagogique de notre DU Violences Faites au Femmes.

 

Enseignants-chercheurs

  • Alexandre LUNEL, Maître de conférence Droit de la santé, Directeur laboratoire
  • Aude BREJON, Doctorante en Droit international public
  • Carole HARDOUIN- LE GOFF, Maître de conférences, Droit privé et sciences criminelles

Intervenants 

  • Marilyn BALBECK, juriste de l’AVFT,
  • Marie-France CASALIS, porte-parole de l’association « Collectif Féministe Contre le Viol »,
  • Edouard DURAND,
  • Emmanuelle PIET, médecin présidente du « Collectif Féministe Contre le Viol »,
  • Ernestine RONAI,
  • Karen SADLIER, psychologue spécialisée dans la prise en charge des enfants et adolescents,
  • Muriel SALMONA, psychiatre victimologue.
  • Béatrice BERTRAND, Chargée de cours, juriste
  • Olivier KRISTEN, Dr affaires criminelles
  • Mathilde DELESPINE, Sage femme coordinatrice à la Maison des Femmes de Saint Denis
  • Hélène DE RUGY, déléguée générale de l’Amicale du nid
  • Emilie DESJARDINS, Chargée de cours, Coproductrice
  • Isabelle DEVANNE, Psychomotricienne à la protection maternelle et infantile
  • Anne DUPUY, Docteur en sociologie
  • Mélanie HOROKS, Médecin Qualifié en Médecine Générale
  • Violaine HUSSON, Responsable nationale des actions « femmes et personnes étrangères victimes de violences »
  • Christine JAMAT, Chargée de cours Avocate
  • Jérôme JANNIC, Directeur SOS victimes 93
  • Romain JOB, CIDFF Saint Denis
  • Séverine LEMIERE, Maîtresse de conférences en gestion ressources humaines , Ht conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes

Évaluation

  • Assiduité aux cours
  • Rédaction d’un mémoire professionnel soutenu devant un jury composé de 2 personnes, dont l’une est enseignant-chercheur à l’Université Paris 8, et l’autre un professionnel

Diplôme délivré

Le diplôme délivré est un diplôme d’Université de niveau Bac + 3, « Violences faites aux femmes ».

Calendrier

Prochaine session en Mars 2023

Candidature

Pas de candidature avant septembre 2022

  • Dates : Prochaine session en mars 2023
  • Périodicité : 2 jours par mois
  • Durée : 147 heures dont 140 h. d’enseignement + 7h. d’évaluation + 126 h. de stage pratique (en option)
  • Lieu de formation : Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et à l’Université Paris 8, le samedi
  • Effectif : entre 15 et 26 personnes
  • Tarif : 2 300 € (+ 100 € de frais de dossier VAPP le cas échéant)
  • Informations : info-df(at)univ-paris8.fr

    Notre conseil
    Entamez vos démarches de demande de financement (en formation continue) en amont de votre candidature pédagogique, dans les 4 à 6 mois précédant le début de la formation.
    Cette formation n’est pas éligible au CPF.

En partenariat avec :