Présentation et Objectifs


Cette formation théorico-clinique s’adresse aux professionnels de l’intervention en prévention et protection de l’enfance. Elle s’appuie sur les évolutions récentes de la loi et des dispositifs mis en place pour identifier l’ensemble des problématiques des bébés, des enfants et des adolescents exposés à des violences ainsi que des familles en souffrance et proposer des actions de prévention et de protection. Elle se concentre sur les spécificités des nouveaux publics accueillis ces dernières années en France et propose aux participants des outils d’analyse et d’intervention adaptés au contexte actuel et à leur terrain. Elle remet enfin en perspective les missions des différents acteurs (judiciaire, éducatif et clinique) afin de leur permettre de travailler en réseaux de façon plus efficace.

Objectifs

À l’issue de cette formation, les participants seront capables de :

  • Contextualiser un cadre d’intervention en analysant les évolutions institutionnelles de la protection de l’enfance pour comprendre les possibles répétitions dans le présent des principes et pratiques du passé face à certaines situations
  • Repérer les signes de carences et négligences relationnelles précoces et de maltraitance afin d’identifier des situations potentiellement à risque
  • Identifier les signes somatiques et psychiques liés à des traumatismes relationnels de façon à orienter l’enfant vers une prise en charge psycho-éducative adaptée
  • Intégrer l’approche transculturelle à toutes les étapes de la prévention, de la prise en charge à la protection des mineurs non accompagnés et des enfants de parents migrants
  • Intégrer à l’analyse des situations potentiellement à risque pour l’enfant les représentations culturelles des familles ainsi que l’impact de l’histoire collective faisant l’objet de transmissions silencieuses de traumatismes familiaux
  • Identifier les tensions à l’œuvre dans la politique de protection de l’enfance et la situation à risque observée en tenant compte des interactions entre les différents acteurs ainsi que des contraintes matérielles et juridiques des dispositifs pour construire son propre positionnement
  • Intégrer la déconstruction des représentations qu’ont les professionnels d’enfants de parents dits « radicalisés » et d’adolescents qui s’engagent dans un parcours de basculement dans des violences extrêmes, dites de radicalisation pour adapter le dispositif de soin
  • Identifier et analyser les éprouvés du professionnel face à la souffrance de l’enfant et de sa famille, afin de proposer une orientation ou un soin psycho-éducatif adapté à la situation
  • Assurer le suivi des enfants placés en évaluant les facteurs de risque pour mieux accompagner les familles d’accueil et les acteurs des différents dispositifs de placement
  • Proposer une intervention préventive psycho-éducative en tenant compte de la dynamique intrafamiliale et environnementale pour empêcher le développement d’une situation de maltraitance identifiée
  • Évaluer des dispositifs d’intervention dans une démarche pluridisciplinaire en vue de renforcer les échanges de bonnes pratiques et la coordination entre le réseau d’acteurs impliqués