Etude des transes et des états de conscience modifiés - DU

Diplôme d’université (DU) de niveau Baccalauréat + 3


Les phénomènes de transe sont devenus un objet d’étude scientifique à part entière en sciences humaines et sociales, neurosciences, médecine… Particulièrement, ils interviennent dans de nombreuses situations thérapeutiques depuis le chamanisme jusqu’à la cyberpsychologie, et font aussi l’objet de pratiques spécifiques comme l’hypnose / autohypnose, la transe auto-induite, les psychothérapies augmentées, etc. Ce DU propose une revue exhaustive et de haut niveau de la thématique des transes, en mettant en dialogue les connaissances en psychologie, anthropologie, neurosciences, philosophie, médecine, sociologie, etc.

Ce D.U est obligatoire pour candidater au DESU « Pratiques des transes : auto induite, autohypnose créative, et en psychopathologie », le volet pratique de cette formation.

Note : « Nous définissons la transe comme : un état de conscience qui se trouve provisoirement modifié par un élément de contexte qui s’impose à une personne, et qui vient modifier soudainement la perception que cette personne a de la réalité. Cette modification est perçue par le sujet comme inhabituelle en nature et/ou intensité ; elle peut être le fait :

  •  d’un événement particulier inattendu (comme la survenue d’un incident)
  •  ou être le fait d’un événement anticipé et ritualisé (comme une rencontre thérapeutique impliquant une pratique telle que l’hypnose).

La transe est un état de conscience modifié qui inclus un élément de brusquerie. Autrement dit, un événement qui fait perdre les points de repères habituels du sujet en bousculant ses sens (sa façon de percevoir la réalité), le plongeant dans un ressenti inhabituel, atypique, et transitoire. Cet événement peut être soudain ou anticipé, unique ou répété, relever de circonstances normales ou pathologiques. Dans tous les cas, c’est le sujet lui-même qui peut décrire l’état de transe dans lequel il est plongé (Bioy, 2021).

Lire l’interview du Pr BIOY par Le Point du 8 nov 2022.

Interview du Pr Bioy dans Le Point

Les étranges pouvoirs de la transe...Un article du Monde nov 2021

Les étranges pouvoirs de la transe sur le cerveau étudiés à l’université

Objectifs

Objectifs de la formation :

  • Acquérir une connaissance exhaustive des processus de transes
  • Connaître les méthodologies actuelles d’étude des transes et l’état de la plus actuel des con-naissances à ce propos
  • Savoir mettre en œuvre une démarche d’étude des transes (clinique ou de recherche) dans le cadre de sa profession
  • Se familiariser aux bases de pratique thérapeutique utilisant les transes

Publics concernés

Cette formation s’adresse à des personnes souhaitant inclure la pratique des transes au sein de leurs prises en charge thérapeutiques et/ou de leur activité de recherches.
Titulaires d’un titre de psychologue, professions médicales (médecins, sages-femmes, den-tistes), professions paramédicales (infirmières, kinésithérapeutes…). Aux étudiants en cours de cycle (internes en médecine, / chirurgie / obstétrique, étudiants en master 2 de psychologie) ainsi qu’aux chercheurs titulaires d’un organisme de recherche reconnu dans le champ du médical ou des sciences humaines (INSERM, CNRS…).

 Critères d’admission

  • soit sur titre (diplôme Bac + 3, Licence délivrée par une université française ou titre équivalent),
  • soit sur validation des acquis professionnels et personnels : la VAPP (décret de 2013) peut être accordée aux personnes ne remplissant pas les conditions pré-citées, après ex-posé de leurs motivations, centres d’intérêt, expériences, et étude de la cohérence de leur projet professionnel (remplir le dossier VAPP si nécessaire).

Le diplôme permet l’usage des outils spécifiques à l’approche thérapeutique avec les transes dans la pratique professionnelle en lien avec la santé (clinique et recherche). Il constitue un complément de pratique (apport de compétences).

Pour une poursuite de formation avec le DESU « Pratiques complémentaires en santé : vers une médecine intégrative et des pratiques inclusives » la validation de la formation est obligatoire.

Comité de pilotage :

  • Pr Antoine Bioy (enseignant chercheur univ. P8),
  • Pr Marie-Carmen Castillo (enseignante cher-cheure univ. P8),
  • Pr Khadija Chahraoui (enseignante chercheure univ. P8),
  • Dr Alexandre Cout-té (enseignant chercheur univ. P10),
  • Pr Mauricio Neubern (enseignant chercheur univ. Brasilia),
  • Dr Pierre de Oliveira (enseignant chercheur univ. Bourgogne),
  • Pr Alfonso Santarpia (ensei-gnant chercheur univ. Sherbrooke),
  • Corine Sombrun (auteure, ethnomusicienne),
  • Dr Audrey Vanhaudenhuyse (chercheure univ. Liège).

 

Intervenants universitaires :

  • Dr Sébastien Baud, Docteur en anthropologie, chercheur associé à l’Université de Neuchâtel, Suisse ;
  • Pr Antoine Bioy (enseignant chercheur univ. P8) ;
  • Pr Marie-Carmen Castillo (enseignante cher-cheure univ. P8) ;
  • Pr Khadija Chahraoui (enseignante chercheure univ. P8) ;
  • Christine Chalut-Natal Morin, sage-femme acupuncteur et doctorant en psychologie, chargé d’enseignement, université de Paris 8 ;
  • Florent Cheymol ; psychologue et doctorant en psychologie, chargé d’enseignement, université de Paris 8 ;
  • Dr Alexandre Coutté (enseignant chercheur université de Paris Ouest) ;
  • Dr Nathalie Duriez, maitre de conférences HDR en psychologie clinique, université de Paris 8 ;
  • Dr Renaud Evrard, maitre de conférences HDR en psychologie clinique, université de Lorraine
  • Pr François Feron, professeur de neurosciences, université de Marseille. INP, CNRS UMR 7051 ;
  • Dr Olivia Gosseries, chargée de recherche FNRS au « Coma Science Group » du GIGA-consciousness, université de Liège ;
  • Dr Baptiste Lignier, maitre de conférences en psychologie clinique, université de Bourgogne
  • Dr Nancy Midol, maitre de conférences HDR en anthropologie, université Côte d’Azur
  • Pr Mauricio Neubern (enseignant chercheur univ. Brasilia) ;
  • Dr Pierre de Oliveira (enseignant chercheur univ. Bourgogne) ;
  • Pr Thomas Rabeyron, professeur de psychologie clinique, université de Lorraine ;
  • Corine Sombrun (auteure, ethnomusicienne),
  • Pr Agnès Trébuchon, Professeur des Universités Physiologie-Praticien Hospitalier, Aix-Marseille Université ;
  • Dr Audrey Vanhaudenhuyse (chercheure univ. Liège).

 

Intervenants non universitaires (Equipe en cours de constitution) :

  • Dr François Bourgognon, docteur en psychiatrie, Nancy ;
  • Dr Alexis Champion, docteur en informatique, Paris ;
  • Dr Edouard Collot, docteur en psychiatrie, Paris ;
  • Dr Pierre-Henri Garnier, docteur en sciences de la communication, psychologue, Rezé
  • Dr Jean-Claude Lavaud, docteur en anthropologie et psychothérapeute, St Pierre de la Réunion ;
  • Pascal Malet, psychologue (Le Port, La Réunion), doctorant en psychologie, université de Paris8 ;
  • Dr Bertrand Meheust, docteur en sociologie, Troyes ;
  • Fabrice Midal, philosophe et éditeur, Paris ;
  • Dr Silvia Morar, praticien hospitalier en neurochirurgie, CHU Bicêtre, Kremlin-Bicêtre ;
  • Alexandre Peyré, psychologue, CHU Bordeaux ;
  • Virginie Pfeiffer, illustratrice, intervenante à l’Ecole Supérieure des Arts de Liège ;
  • Léo Rebiou du Pont, psychologue, doctorant en psychologie, université de Paris 8 ;
  • Dr Angélique Rascle, docteur en sciences cognitives, CEA Grenoble ;
  • Corine Sombrun, auteure, ethnomusicienne, Paris.

Evaluation

Rédaction et soutenance dun rapport universitaire sur l’état des connaissances scientifiques dans une pratique en lien avec les transes (70% de la note) 

Evaluation en format QCM (30% de la note).

Durée des évaluations : 14h

 Diplôme délivré

Cette formation permet d’obtenir un diplôme d’université (DU) de l’Université Paris 8 de niveau Baccalauréat + 3, « Etude des transes et des états de conscience modifiés ».

Calendrier

Horaires : 9h30-12h30, 13h30-17h30

Novembre 2022 : 7, 8 et 9 (présentiel)
Décembre 2022 : 12 et 13 (distanciel )
Janvier 2023 : 9 et 10 (présentiel)
Février 2023 : 6 et 7 (distanciel )
Mars 2023 : 6 et 7 (présentiel)
Avril 2023 : 3 et 4 (distanciel )
Mai 2023 : 15 et 16 (présentiel)
Juin 2023 :12 et 13 (distanciel )
Septembre 2023 : 11 et 12 (présentiel)
Octobre 2023 : 9, 10 et 11 (présentiel)

Évaluations 9 et 10 novembre 2023 (modalité à définir soit présentiel soit distanciel )

Candidature

Candidature en ligne Attention ! suivre le lien Enseignement en présentiel sur la plateforme de candidature.

Pour tout problème rencontré sur la plateforme e-candidat : Erreur de connexion/Blocage dans la démarche de candidature en ligne. Merci de contacter l’assistance technique https://assistance-etudiant.univ-paris8.fr/osticketdevu/
Attention ! Dans la rubrique d’aide, veuillez choisir « Problème technique » dans la liste proposée et non pas "Formation continue".

Afin de vous guider dans votre démarche de candidature en ligne vous pouvezaussi lire le manuel à cet effet.

 

  • Dates : Du 7 novembre 2022 au 10 novembre 2023
  • Durée : 154 heures + 14 heures d’évaluation
  • Lieu de formation : Université de Paris 8/ Seforex (Paris 10e). Les cours ont lieu à 50% en présentiel et à 50% en distanciel 
  • Tarif : 3200 €
  • Informations  : info-df(a)univ-paris8.fr

Notre conseil
Entamez vos démarches de demande de financement (en formation continue) en amont de votre candidature pédagogique, dans les 4 à 6 mois précédant le début de la formation.
Cette formation n’est pas éligible au CPF.